image du film.MES LIEUX D'HABITATION (1991-2006)

Année : 1991. Durée : 1 H 08'

Fiche technique :
Réalisation, concept, image, montage : Gérard Courant.
Production : Les Amis de Cinématon, Gérard Courant.
Diffusion : Les Amis de Cinématon.
Lieux de tournage : Lyon (France), Valence (France), Priay (France), Saint-Marcellin (France), Dijon (France), Semur-en-Auxois (France), Neufmoutiers-en-Brie (France), Paris (France), Saint-Maurice (France), Montreuil (France).
Format : Super 8 mm.
Pellicule : Kodachrome.
Procédé : Couleur. Muet.
Première présentation publique : 14 avril 2011, Gulf Film Festival, Dubaï (Émirats Arabes Unis) 2011.
Principaux lieux de diffusion :
Gulf Film Festival, Dubaï (Émirats Arabes Unis) 2011.

Présentation >>>

Mes lieux d’habitation est une série cinématographique de vues des différents lieux où j’ai habité, de l’hôpital de ma naissance à mon appartement actuel en passant par les lycées (où je fus interne), un sanatorium et les résidences secondaires familiales. Sont exclus : les lieux de vacances, les hôtels (qui font l’objet d’une série autonome), les maisons ou appartements où j’ai eu l’occasion de séjourner. Chaque vue est filmée en un seul plan fixe et muet.

(Gérard Courant)

A cinematographic series (collection) of views of all the places he lived in- from the hosptial where he was born to his schools and various houses.

(G. C.)

Critique >>>

D’autres séries ont suivi les Cinématons dans le travail de Courant : (...) Mes lieux d’habitation (1991), réalisé sur le modèle des archives Lumière (dont Courant a refait Le Repas de bébé en filmant l’enfant de son ami Joël Barbouth, une petite fille au joli nom de Galaxie) (...).

(Sébastien Bénédict, Cahiers du Cinéma, n° 573, novembre 2002)

 

Ce qui semble être au début une provocation (NB : Cinématon) est devenu, plus d’un quart de siècle plus tard, une oeuvre incontournable qui a généré une chaîne de dérivés (Couples, Trios, Portraits de groupe, Lire, Mes lieux d’habitation) et qui ausculte à fond la notion de série tant prisée des plasticiens américains des années 1960, en osmose avec le courant de la musique répétitive.

(Raphaël Bassan, Encyclopaedia Universalis 2005)

Films de la série

1) Hôpital de la Croix-Rousse, 1 Rue de la Grande Rue de la Croix-Rousse, 69004 Lyon (4 décembre 1951). Fait à Lyon (France) le 29 juillet 1994 à 10 heures 25.

2) 21-23, Montée de la Boucle, 69300 Caluire et Cuire (décembre 1951–juillet 1952). (Au début des années 1980, la plus grande partie de la montée de la Boucle et ses maisons d'habitation ont été entièrement rasées – dont les numéros 21-23 – pour être remplacés par une large avenue à quatre voies. Pour avoir une idée de ce qu'était cette montée, limitrophe de Lyon avec Caluire et Cuire, voici une vue de la partie conservée – celle du haut – rebaptisée rue Henri Lachieze-Rey). Fait à Lyon (France) le 29 juillet 1994 à 9 heures 45. (Voici maintenant l'emplacement des anciens numéros 21-23). Fait à Lyon (France) le 29 juillet 1994 à 9 heures 55.

3) 33, Rue des Encloses, 26500 Bourg-lès-Valence (juillet 1952–décembre 1952, puis épisodiquement jusqu'à aujourd'hui). Fait à Bourg-lès-Valence (France) le 13 août 1991 à 16 heures.

4) Rue Principale, 01 Priay (résidence secondaire : épisodiquement de ma naissance à aujourd'hui). Fait à Priay (France) le 1er août 1994 à 15 heures 45.

5) Rue de Beauvoir, 38160 Saint-Marcellin (1er décembre 1952–30 mai 1953). Fait à Saint Marcellin (France) le 21 juin 2002 à 12 heures 30.

6) 55, Grande rue, 38160 Saint-Marcellin (1er juin 1953–16 novembre 1960). Fait à Saint Marcellin (France) le 5 novembre 1991 à 15 heures.

7) 2, Place Wilson, 21000 Dijon (16 novembre 1960–1er décembre 1960). Fait à Dijon (France) le 29 octobre 1992 à 14 heures 35.

8) 6, Rue Victor Dumay, 21000 Dijon (1er décembre 1960–septembre 1975). Fait à Dijon (France) le 29 octobre 1992 à 15 heures.

9) Lycée de Semur-en-Auxois, 21140 Semur-en-Auxois (septembre 1963–20 décembre 1965). Fait à Semur-en-Auxois (France) le 29 octobre 1992 à 10 heures 30.

10) Sanatorium de Neufmoutiers-en-Brie, 77610 Neufmoutiers-en-Brie (4 janvier 1966–1er août 1967). Fait à Neufmoutiers-en-Brie (France) le 1er mars 1994 à 10 heures 35.

11) Lycée Montchapet, 36 Boulevard F. Pompon, 21000 Dijon (septembre 1967–juin 1968). Fait à Dijon (France) le 26 décembre 1993 à 11 heures 30.

12) 3, Avenue des Sœurs Rosalie, 75013 Paris (septembre 1975–27 février 1976). Fait à Paris (France) le 2 juin 1991 à 13 heures.

13) 110, Rue des Couronnes 75020 Paris (1er mars 1976–1er septembre 1976). Fait à Paris (France) le 2 juin 1991 à 11 heures 15.

14) 42, Rue de l'Ouest, 75014 Paris (septembre 1976–1er juillet 1978). Fait à Paris (France) le 2 juin 1991 à 12 heures 10 – (Une grande partie de la rue de l'Ouest – de l'avenue du Maine à la rue du Château – a été démolie au début des années 1980 puis lentement reconstruite au milieu de cette décennie. La reconstruction, au niveau du n° 42, a été terminée vers 1989).

15) 31-37, Rue Gazan, 75014 Paris (1er juillet 1978–1er mars 1983). Fait à Paris (France) le 25 mai 1991 à 15 heures 05. (Après le 1er mars 1983, le lieu est utilisé comme bureau jusqu'au 1er mars 1990).

16) 53, Boulevard du Montparnasse, 75006 Paris (mars 1983–1er novembre 1985) – Fait à Paris (France) le 2 juin 1991 à 11 heures 45.

17) 103, Avenue de Gravelle, 94410 Saint-Maurice (1er novembre 1985–30 juin 2000). Fait à Saint-Maurice (France) le 25 mai 1991 à 15 heures 30.

18) 37, Boulevard Rouget de L'Isle, 93100 Montreuil-sous-Bois (1er juillet 2000–…). Fait à Montreuil-sous-Bois (France) le 20 août 2006 à 9 heures 35.

 


gerardcourant.com © 2007 – 2017 Gérard Courant. Tous droits réservés.