image du film.BERLIN-OUEST – BERLIN-EST

Année : 1984. Durée : 4' 13''

Fiche technique :
Réalisation, photographies, montage, effets spéciaux, son : Gérard Courant.
Interprétation : Ursula Straub, Dagmar Von Lieb, Gérard Courant.
Chanson : Lili Marleen par Marlene Dietrich.
Diffusion : Les Amis de Cinématon.
Photographies : Janvier 1984 à Berlin-Ouest et Berlin-Est.
Format : Vidéo (à partir de photographies).
Cadre : 4/3.
Procédé : Noir et blanc.
Collection publique : BnF (Bibliothèque nationale de France), Paris (France).
Première diffusion publique : 18 septembre 1984, Paris (France).
Dédicace : Le film est dédié à Erika Gregor et Ulrich Gregor.

Présentation >>>

Berlin-Ouest – Berlin-Est est un photo-roman (« photorama » selon le générique) de Gérard Courant qui se déroule en janvier 1984 à Berlin-Ouest et Berlin-Est en marge d'une rétrospective des films du cinéaste au cinéma Arsenal à Berlin-Ouest.

Le film commence dans la partie Ouest de Berlin, au cinéma Arsenal, puis continue dans un appartement berlinois avec une soirée d'amis et se poursuit sur les abords lugubres, glauques et désolés du Mur de Berlin. Dans la partie finale, la caméra de Courant prend de la hauteur et s'intéresse à ce qui se passe de l'autre côté du Mur, dans la partie Est de la ville. Dans une lumière blafarde et brumeuse Gérard Courant nous montre le no man's land qui borde le Mur dans Berlin-Est avec les chemins de ronde, fers barbelés, fossés, miradors, défenses antichar et gardes-frontières.

Berlin-Ouest – Berlin-Est est accompagné de la chanson Lili Marleen chantée en allemand (elle l'a aussi beaucoup chanté en anglais) par l'immense Marlene Dietrich. Créée en 1939 par la chanteuse Lale Andersen la chanson fut un échec commercial. Mais en 1941, suite aux bombardements anglais sur l'Allemagne, le Parti nazi en fait la promotion et elle acquiert un immense succès. Mais dès 1942, elle est détournée par les principaux belligérants de la Seconde Guerre Mondiale et elle devient un chant de fraternisation entre les armées anglaises et allemandes, notamment à Tobrouk. En 1944, Marlene Dietrich s'approprie la chanson, en modifie les paroles et le titre (Lili Marleen devient Lili Marlene). Mais c'est bien la version allemande que nous entendons dans Berlin-Ouest – Berlin-Est.

Critique >>>

UN MONDE FIGÉ

Dans nos villes, les quartiers populaires sont à l'est parce que le vent, qui vient de l'ouest, évite aux beaux quartiers la pollution.

Le charme du panorama photographique de Gérard Courant est qu'il montre un monde figé, presque vide. Hélas, depuis 1989, il est très vivant et très agité mais la pollution vient toujours de l'ouest...

(Alain Paucard, 5 juillet 2021)

 


gerardcourant.com © 2007 – 2021 Gérard Courant. Tous droits réservés.