RAMEAU’S NEPHEW BY DIDEROT (THANX TO DENNIS YOUNG) BY WILMA SCHOEN de MICHAEL SNOW.

Art Press, n° 25, février 1979.

Rameau’s Nephew by Diderot (Thanx to Dennis Young) by Wilma Schoen, film-parole en 24 parties, est une oeuvre complexe, de 4 heures 30 minutes, qui établit des rapports privilégiés entre l’image et le son (synchrone, off, etc.), leur coexistence avec les mots, les objets et leur représentation.

La caméra moins omniprésente, exempté du minimalisme pur et dur qui symbolisait les films précédents de son auteur, sans la progression dramatique qui caractérisait La Région centrale ou Wavelength, traversé de nombreuses personnes et rempli d’actions, Rameau’s Nephew part du récit de Diderot (écrit entre 1761 et 1776) pour s’attacher à étudier les rapports entre le son et l’image (fusion, disjonction), à partir de jeux ou de gags, de mots et d’images, d’exercices visuels et sonores, liés à une bonne connaissance de la langue anglaise. Chaque partie est autonome, par son contenu, sa démarche, sa durée. En conséquence, chacune peut être séparée de l’ensemble sans démolir l’édifice du film.

Ici, la phrase, le mot, la syllabe acquièrent leurs lettres de noblesse.

Gérard Courant.

 


gerardcourant.com © 2007 – 2017 Gérard Courant. Tous droits réservés.