DURAS FILME de JÉRÔME BEAUJOUR et JEAN MASCOLO.

Art press, n° 54, décembre 1981.

Le plus authentique de tous les documents filmés sur Marguerite Duras. Il se moque de la vidéo, mais il en est. Il se moque du cinéma, mais il l’adore. Il est fou d’Agatha, mais il est mieux. Il a toutes les apparences d’un jeu sérieux, mais il est un exercice « burlesque ». C’est vrai : c’est le plus beau de tous les documents filmés sur Marguerite Duras parce qu’il est plus durassien que Duras.

Pourquoi est-il « aussi » vrai ? Pourquoi est-il « aussi » beau ? Parce qu’il est complètement réussi dans la mesure où Jean Mascolo et Jérôme beaujour se sont passionnés pour le sujet Duras. Bande vidéo réussie presque involontairement ou, plus magnifiquement réussie, par les vibrations que Marguerite Duras émet dans son entourage, de manière quasi hypnotique donc, mais plus jubilatoirement que chez un Werner Herzog.

Duras filme – c’est d’Agatha qu’il s’agit – est un reportage serein sur la folie, fou sur l’amour et qui nous dit : Honnêteté. Adoration. Respect. Folie. Amour. Vide. Délire. Approbation. Rire. Poignant. Lumière. Pureté.

Gérard Courant.

 


gerardcourant.com © 2007 – 2017 Gérard Courant. Tous droits réservés.