image du film.LYON AU MOIS D’AOÛT (CARNET FILMÉ : 17 août 2016)

Année : 2016. Durée : 1 H 33'

Fiche technique :
Réalisation, concept, image, son, montage : Gérard Courant.
Interprétation : les habitants de Lyon (France).
Production : Les Amis de Cinématon, La Fondation Gérard Courant.
Distribution : Les Amis de Cinématon.
Tournage : 17 août 2016 à Lyon (France).
Format : Vidéo.
Cadre : 16/9.
Caméra : Nikon Coolpix S2700.
Procédé : Couleur.
Première diffusion publique : Site YouTube, Septembre 2016.
Dédicace : Le film est dédié à Lucien Sportisse.

Présentation >>>

Déambulation à pied dans le Lyon du 17 août 2016.

Notre promenade lyonnaise débute rue Belfort, à l’Est de la colline de la Croix-Rousse. Nous descendons en direction du Rhône par la rue Justin Godart, le passage des Gloriettes, les montées Bonafous et Rater pour atteindre les bords du fleuve, sur le cours d’Herbouville. Nous nous arrêtons sur la place Louis Chazette, passons devant l’entrée Est du tunnel de la Croix-Rousse, continuons par la rue d’Alsace Lorraine, le quai André Lassagne, les rues Eugénie Brasier, Royale, la place de la Croix-Paquet et sa station de métro, la cour de Moirage, la Petite Rue des Feuillants, la place Griffon, les rues Saint-Claude et de la Terraille, la place Louis Pradel et l’Opéra de Lyon, l’impasse et la rue Saint-Polycarpe. Nous nous arrêtons un instant, rue Puits-Gaillot devant la plaque qui indique le lieu où fut assassiné le résistant Antoine Fonlupt, par un milicien, à la hauteur de l’immeuble situé au numéro 1 de la rue, le 18 mars 1944. Nous traversons la célèbre place des Terreaux et nous nous engouffrons dans une traboule où un homme, terrassé par l’alcool, gît, allongé et immobile.

Nous atteignons la Saône et, à la hauteur du pont de la Feuillée, nous marchons sur ses berges, par la rive gauche, en direction du Nord de la ville. Nous remontons un instant sur le quai Saint-Vincent pour passer devant la passerelle Saint-Vincent puis, un peu plus loin, place du Pont-Neuville. Nous traversons la Saône par la passerelle de l’Homme de la Roche et remontons le quai Pierre Scize par le Nord, passons devant la montée de la Chana. Puis nous retournons en direction du Sud et du centre ville, passons devant la statue de Jean Kleberger (1485-1546), dit l’Homme de la Roche. Nous continuons par le quai de Bondy, nous contemplons l’hôtel Le Phénix, puis nous traversons le quai et la Saône par la passerelle Saint-Vincent. Nous nous installons durablement place Saint-Vincent pour admirer la Fresque des Lyonnais. Nous continuons notre voyage dans la ville par la rue Pareille et la fresque en hommage au peintre Tony Tollet, puis par les rues des Capucins, Terme, la place Sathonay, les montées de la Muette et de l’Amphithéâtre, les rues Burdeau, Lucien Sportisse avec l’amphithéâtre des Trois Gaules, la rue de la Tourette, pour atteindre la colline de la Croix-Rousse par le boulevard du même nom.

Retour sur les bords de Saône avec la place d’Albon et ses travaux d’aménagements, la rue des Bouquetiers et l’église Saint-Nizier et, de nouveau, la passerelle Saint-Vincent.

La nuit est arrivée et nous nous enfonçons dans les rues Grenette et Mercière. Nous traversons la Saône par la passerelle du Palais de Justice, rejoignons la place Saint-Jean et sa célèbre cathédrale, la rue Saint-Jean, les places du gouvernement et du Change qui abrite le temple du Change, la rue Juiverie, la place Saint-Paul. Nous nous installons un moment autour du pont de la Feuillée puis, dans un travelling rapide en voiture, nous quittons Lyon par le Nord et ses quais de Bondy et Joseph Gillet.

 


gerardcourant.com © 2007 – 2017 Gérard Courant. Tous droits réservés.