image du film.LA TERRE DES VIVANTS (CARNET FILMÉ : 1er janvier 1992 – 30 juin 1992)

Année : 1992. Durée : 1 H 07'

Fiche technique :
Réalisation, concept, partition sonore, montage : Gérard Courant.
Image : Gérard Courant, Clyde Paul-Kaan (séquence du motard).
Production : La Fondation Gérard Courant, Les Amis de Cinématon (avec l’aide de Kodak Pathé).
Interprétation : Martyne Paul-Kaan, Régis Audigier, Gérard Courant, Martine Elzingre, Lynn Butler, Philippe Lambelet, Charles-Henri Favrod, Marguerite Favrod, Sam Mohdad.
Tournage : La Chaux de Fonds (Suisse), Bienne (Suisse), Genève (Suisse), Lausanne (Suisse), Poitiers (France), Paris (France), Châteauroux (France), Tours (France), le massif du Morvan (France), le Bugey (France), Brénod (France), col de la Cheminée (France), col de la Croix de Porte (France), Burzet (France), Cherbourg (France), Bourges (France), Savines-le-lac (France), les Alpes du Sud (France), Ouchy (Suisse) Saint-Prex (Suisse).
Format de tournage : Super 8 mm.
Pellicule : Kodachrome.
Format de diffusion : Vidéo.
Cadre : 1,33.
Procédé : Couleur.
Collection publique : BNF (Bibliothèque Nationale de France), Paris (France).
Dédicace : La Terre des vivants est dédié à Charles-Henri Favrod.

Présentation >>>

La Terre des vivants, c'est la sérénité au milieu d'un monde qui bouge de plus en plus vite. Cette nouvelle partie des Carnets filmés s'étale seulement sur 6 mois (du 1er janvier 1992 au 30 juin 1992). En réponse à cette agitation, La Terre des vivants n'est que calme et contemplation. Ce sont de lents voyages sur la terre Suisse (Genève, Lausanne, La Chaux de Fonds, Bienne), dans le Morvan, le Bugey, Cherbourg, les Alpes du Sud. Et Paris vu de ses entrailles mêmes : par de lents travellings en bateau sur la Seine.

Cela donne à cet épisode une méditation sur le temps et une réflexion sur le mouvement.

(Gérard Courant)

 


gerardcourant.com © 2007 – 2017 Gérard Courant. Tous droits réservés.