image du film.ANDY WARHOL, GREGORY MARKOPOULOS ET CINÉMATON AU JEU DE PAUME (CARNET FILMÉ : 1er juillet 2014)

Année : 2014. Durée : 47'

Fiche technique :
Réalisation, concept, son, montage : Gérard Courant.
Image : Marina Vinyes Albes, Gérard Courant.
Production : Les Amis de Cinématon, Les Archives de l’Art Cinématonique, La Fondation Gérard Courant.
Interprétation : Marina Vinyes Albes, Gérard Courant, Raphaël Bassan, Théo Deliyannis.
Diffusion : Les Amis de Cinématon.
Tournage : 1er juillet 2014 à Paris (France).
Format : Vidéo Nikon Coolpix S2700.
Cadre : 4/3.
Procédé : Couleur.
Collections publiques :
BNF (Bibliothèque Nationale de France), Paris (France).
Cinémathèque de Bourgogne-Jean Douchet, Dijon (France).
Première diffusion publique : 30 juillet 2014, Site YouTube.
Dédicace : Le film est dédié à Robert Beavers.

Présentation >>>

Le Jeu de paume à Paris (France) a présenté une exposition Oscar Muñoz du 3 juin au 21 septembre 2014. À l’occasion de cette exposition, Marina Vinyes Albes a organisé le 1er juillet 2014 une soirée spéciale intitulée « Devenir dans l’instant, le temps du geste » où furent projetés 6 Screen Tests d’Andy Warhol, 5 Cinématons de Gérard Courant et Galaxie de Gregory Markopoulos.

Marina Vinyes Albes a présenté la séance puis Gérard Courant a poursuivi le dialogue avec les spectateurs du Jeu de paume en faisant un parallèle entre ces trois films qui, chacun à leur manière, traitent du portrait au cinéma.

Durant cette présentation et ce débat, Gérard Courant a également parlé de l’Underground new yorkais, de Temenos, ce lieu de projection où Gregory Markopoulos et son ami Robert Beavers projetaient leurs films en Grèce, de Jonas Mekas, Dominique Noguez, P. Adams Sitney et Marcel Mazé.

Critique >>>

C’est l’occasion de confronter trois films qui, sans le savoir, se font écho, conversent en silence. Une sélection de Screen Tests d’Andy Warhol et un extrait de Cinématon de Gérard Courant précèdera la projection de Galaxie de Gregory J. Markopoulos, montré pour la première fois en France. Des dizaines de portraits qui nous envoient leur souffle à travers l’écran, qui clignent des yeux pendant qu’on cligne des nôtres, dans et à travers le temps. Warhol, Courant et Markopoulos mettent en place un dispositif très similaire consistant à laisser le modèle exister librement face à la caméra pendant un temps donné, pour capturer son identité, l’expérience réelle de la vie. La caméra, immobile, capte les gestes de celui qui veut bien se montrer, choisissant de jouer le jeu, parfois non sans une certaine gêne.

(Chauffe Marcel !, juillet 2014)

 


gerardcourant.com © 2007 – 2017 Gérard Courant. Tous droits réservés.