image du film.LE VRAI FAUX CINÉMATON D’AGNÈS SORAL

Année : 1995. Durée : 4'

Fiche technique :
Réalisation, concept, image : Gérard Courant.
Production : Les Amis de Cinématon, Les Archives de l’Art Cinématonique, La Fondation Gérard Courant.
Diffusion : Les Amis de Cinématon.
Tournage : 27 avril 1995 à Paris (France).
Format : Vidéo (à partir cinéma Super 8).
Cadre : 4/3.
Procédé : Noir et blanc. Muet.
Collection publique : BNF (Bibliothèque Nationale de France), Paris (France).

Présentation >>>

À la demande de l’émission de télévision Une pêche d’enfer, diffusée sur France 3, j’ai réalisé le Cinématon d’Agnès Soral. Mais, sans m’en informer, France 3 a autorisé cette dernière à avoir un droit de regard sur son portrait. Ce qui est contraire aux règles intangibles du Cinématon qui précisent qu’un cinématonné n’a pas la possibilité de refuser la diffusion de son portrait.

De facto, ce Cinématon s’est trouvé hors-collection.

(Gérard Courant)

Critique >>>

L'EXISTENCE DE CINÉMATONS HORS COLLECTION

Il est intéressant de noter l’existence de Cinématons hors-collection. On en apprend l’existence dans Nuits transparentes, où l’on peut voir en négatif le Cinématon du peintre Gérard Titus Carmel. Ou encore dans Le Passé retrouvé, avec des images du vrai faux Cinématon d’Agnès Soral.

(Estelle Pajot, L’oeuvre filmée de Gérard Courant, Université de Bourgogne, UFR Sciences Humaines et Sociales, Département Histoire de l’Art et Archéologie, sous la direction de Isabelle Marinone, 2014)



LA LUMIÈRE CRUE DES FILMS D'ANDY WARHOL

Je viens de regarder le Cinématon d'Agnès Soral qui me rappelle la lumière crue de certains films de Warhol (des portraits justement).

(Alexandre Mathis, 5 juin 2014)


 


gerardcourant.com © 2007 – 2017 Gérard Courant. Tous droits réservés.