image du film.LUC MOULLET, ENCORE UN EFFORT POUR ÊTRE CINÉMATONNÉ

Année : 2000. Durée : 4'

Fiche technique :
Réalisation, concept, image : Gérard Courant.
Production : Les Amis de Cinématon, Les Archives de l’Art Cinématonique, La Fondation Gérard Courant.
Diffusion : Les Amis de Cinématon.
Tournage : 14 août 2000 à Digne-les-bains (France).
Format : Vidéo.
Cadre : 4/3.
Procédé : Noir et blanc. Muet.
Collection publique : BNF (Bibliothèque Nationale de France), Paris (France).
Première présentation publique : 13 octobre 2013, site YouTube.

Présentation >>>

Luc Moullet, encore un effort pour être cinématonné est un faux Cinématon. Il ne fait pas partie de l’anthologie Cinématon et il est donc relégué dans la catégorie des Cinématons hors collection.

Ayant proposé à mon ami Luc Moullet, à de nombreuses reprises depuis les origines de ce projet sans fin, de réaliser son Cinématon, l’auteur d’Anatomie d’un rapport m’a toujours donné son accord. Mais, à chaque fois, quand je tentais de lui fixer un rendez-vous pour le filmer, il se dérobait derrière une excuse bidon. Soit il prétextait que lui-même faisait déjà des Cinématons dans ses propres films et que ce n’était pas utile d’en faire un nouveau, soit qu’il lui faudrait une apparence physique telle (la boule à zéro ? une coiffure à l’Iroquois ?) qu’elle ne plairait pas à sa femme.

Par provocation, par défi et surtout par impatience de réaliser enfin le Cinématon de l’ami Luc, j’ai pris les devants et je l’ai filmé pendant une pause de L’Homme des roubines, le film que nous tournions ensemble en août 2000 dans les montagnes des Alpes du Sud. Un jour que je faisais un plan de lui, au bord d’un ruisseau, à quelques kilomètres du centre de Digne-les-Bains (anciennement, Digne), je laissais tourner la caméra sans en informer Luc pendant que je m’affairais à quelques mètres de là à prendre des notes sur un cahier d’écolier.

Bien entendu, ce Cinématon n’en est pas un vrai puisque l’auteur de Ma première brasse ne s'est pas mis lui-même en scène devant ma caméra, mais il donne une idée assez précise de ce qu’aurait pu être son portrait filmé pour ma série Cinématon.

À vrai dire, le résultat est troublant : il ressemble à s’y méprendre à un Cinématon authentique !

(Gérard Courant)

 


gerardcourant.com © 2007 – 2017 Gérard Courant. Tous droits réservés.