image du film.ESCAPADE EN TOSCANE (CARNET FILMÉ : 30 novembre - 2 décembre 2012)

Année : 2012. Durée : 1 H 34'

Fiche technique :
Réalisation, concept, image, son : Gérard Courant.
Interprétation : Maurizio Ambrosini, Caterina Vinci, Cristina Arribas Gonzalez, Andrea Bernardini, Alessandro de Francesco, Pascal Pistone, Fabiola Roccuzzo.
Production : Les Amis de Cinématon, Les Archives de l’Art Cinématonique, La Fondation Gérard Courant.
Diffusion : Les Amis de Cinématon.
Tournage : 30 novembre 2012 au 2 décembre 2012 à Pise (Italie), Livourne (Italie), Lucca (Italie), Empoli (Italie), Florence (Italie).
Format de tournage : Vidéo Mini-DV.
Cadre : 4/3.
Procédé : Couleur.
Collection publique : BNF (Bibliothèque nationale de France), Paris (France).
Dédicace : Le film est dédié à Dino Risi.

Présentation >>>

Entre le 28 novembre et le 2 décembre 2012, Gérard Courant a été invité à Pise (Italie) pour y montrer ses films. De ce voyage, il a ramené 4 épisodes de ses Carnets filmés.

Dans ce quatrième épisode, Escapade en Toscane (30 novembre au 2 décembre 2012), Gérard Courant a filmé :

-Sa master class de à l’université de Pise, dans le département d’histoire de l’art.

-La présentation par Caterina Vinci de ses films au cinéma Lanteri de Pise.

-Un restaurant après la projection des films.

-La nuit à Pise.

-La via Aurelia en direction de Livourne.

-La mer Tyrrhénienne, au sud de Livourne sur les lieux du film Il Sarpresso (Le Fanfaron) de Dino Risi.

-La nuit sur le port de Livourne.

-La nuit à Lucca.

-Dans un café à Lucca.

-Chez Alessandro de Francesco à Lucca.

-Dans le train entre Pise et Florence.

-La gare Santa Maria Novella de Florence.

Critique >>>

L'AMOUR DE L'ALÉATOIRE

J’ai vu les films que tu as tournés à Pise et j’ai l’impression que ton attitude est de plus en plus lumièrienne. Je te vois proche de Straub, par exemple.

Naturellement la technique est différente, le support aussi, mais il y a cette recherche (et cette conquête) de l’essentiel, le manque d’une hiérarchie préconçue entre les images. Chaque instant et chaque objet peuvent être intéressants et en plus l’amour de l’aléatoire est strictement et heureusement contenu à l’intérieur de cette rigueur.

(Paolo Spaziani, 26 février 2014)

 


gerardcourant.com © 2007 – 2017 Gérard Courant. Tous droits réservés.