image du film.TOUSSAINT EN BOURGOGNE (CARNET FILMÉ : 28 octobre - 1er novembre 2012)

Année : 2012. Durée : 1 H

Fiche technique :
Réalisation, concept, image, son : Gérard Courant.
Interprétation : Les habitants de Dijon (France) et Semur-en-Auxois (France).
Production : Les Amis de Cinématon, Les Archives de l’Art Cinématonique, La Fondation Gérard Courant.
Diffusion : Les Amis de Cinématon.
Tournage : 28 octobre au 1er novembre 2012 à Semur-en-Auxois (France), Dijon (France).
Version : Internationale.
Cadre : 4/3.
Procédé : Couleur.
Collection publique :
BNF (Bibliothèque nationale de France), Paris (France).
Cinémathèque de Bourgogne-Jean Douchet, Dijon (France).
Dédicace : Le film est dédié à Michel Fournier et Nicholas Petiot.

Présentation >>>

Entre le 28 octobre et le 1er novembre 2012, Gérard Courant est revenu à Dijon, où il vécut pendant 15 ans de 1960 à 1975 et à Semur-en-Auxois, où il fut pensionnaire au lycée pendant 2 ans.

Ce nouvel épisode des Carnets filmés du cinéaste débute à Semur-en-Auxois sur la place Notre-Dame au coeur de la vieille ville et se termine sur les bords de l’Armançon après une escapade dans les champs environnants.

À Dijon, le cinéaste s’intéresse surtout aux inscriptions officielles ou sauvages qui, à la manière d’un jeu de pistes, jalonnent la ville et forment une sorte d’écriture impossible d’un roman dijonnais improbable. Il n’oublie pas non plus de montrer les travaux du tramway qui ne sont pas encore terminés.

Le film se clôt à Semur-en-Auxois dans les faubourgs de la ville, situés à l’extérieur de la boucle de l’Armançon qui ceinture la ville ancienne.

 


gerardcourant.com © 2007 – 2017 Gérard Courant. Tous droits réservés.