image du film.IN MEMORIAM MARILYN

Année : 2012. Durée : 3'

Fiche technique :
Réalisation, concept, montage : Gérard Courant.
Interprétation : Marilyn Monroe (extrait de : Something’s Got to Give de George Cukor).
Chanson : Kiss chantée par Marilyn Monroe (extraite de Niagara d’Henry Hathaway).
Production : La Fondation Gérard Courant, Les Amis de Cinématon, Les Archives de l’Art Cinématonique.
Diffusion : Les Amis de Cinématon.
Fabrication : Printemps 2012 à Montreuil-sous-Bois (France).
Format : Vidéo.
Cadre : 4/3.
Procédé : Couleur.
Collection publique : BNF (Bibliothèque nationale de France), Paris (France).
Principaux lieux de diffusion :
-Site YouTube, 2012.
-Site Dailymotion, 2014.

Présentation >>>

Pour célébrer les 50 ans de la disparition de Marilyn Monroe, Gérard Courant a confectionné ce ciné-poème à la gloire de la star à partir des rushes de son dernier film inachevé, Something's Got to Give, signé George Cukor.

Marilyn chante Kiss, extrait de Niagara, une toile de maître réalisée en 1952 (et distribuée en 1953) par Henry Hathaway.

Critique >>>

GREAT

Great ! Love it, thanks.

(TheMarilyn1969monroe, 2 octobre 2012)



VERY NICE

Very nice !!!

(PinupGrey, 2 octobre 2012)



I LOVE

this is awesome video most look up close.. i love it thanks for sharing

(jenyafantitanic911, 3 octobre 2012)



ON POURRA TOUJOURS RÊVER AU CINÉMATON QUE GÉRARD COURANT AURAIT PU FAIRE DE MARILYN

En forme de coda à cette compression (N.B. : le long-métrage Marilyn), on se fera plaisir avec un petit court de trois minutes, In Memoriam Marilyn, que Gérard Courant réalise cette année sur un principe opposé. Court, utilisant le ralenti et des scènes du tournage de l'ultime film inachevé de Cukor. Sur les images d'une Marilyn nue et libre, se pose sa voix interprétant Kiss, chanson du film Niagara. Courant reprend ici plusieurs de ses procédés favoris qui nous ramènent à ses collections de clips pour Elisa Point et Léonard Lasry, variations sur des scènes de films qu'il aime, ainsi qu'à ses images ralenties de Gene Tierney dans She's a very nice lady, film de 1982 qui utilisait déjà la scène de Niagara. La boucle est une forme qu'affectionne le cinéaste. Impossible pour moi de ne pas rapprocher les visages des deux stars sortant de l'eau en un ralenti émouvant faisait éclater leur beauté comme leur humanité. En revenant à l'actrice au travail, dans la joie, Gérard Courant revient à l’essentiel de Marilyn. Qu'il en soit ici remercié. Et l'on pourra toujours rêver au Cinématon qu'il aurait pu faire avec elle.

(Vincent Jourdan, Inisfree Hautetfort, 17 octobre 2012)

 


gerardcourant.com © 2007 – 2017 Gérard Courant. Tous droits réservés.