image du film.IN MEMORIAM MARCEL HANOUN

Année : 2012. Durée : 5'

Fiche technique :
Réalisation, image, montage : Gérard Courant.
Interprétation : Marcel Hanoun, Jean-Daniel Bécache, Gérard Courant, Estelle Courtois, Isabelle Fermon, Arnaud Mathey-Dreyfus, Joseph Morder.
Production : La Fondation Gérard Courant, Les Amis de Cinématon, Les Archives de l’Art Cinématonique.
Diffusion : Les Amis de Cinématon.
Tournage : 7 mai 1999 à Resson (France).
Format : Super 8 mm.
Cadre : 1,33.
Procédé : Noir et blanc.
Collection publique : BNF (Bibliothèque Nationale de France), Paris (France).
Principaux lieux de diffusion :
-Site YouTube, 2012.
-"3.26", cinéma Lanteri, Pise (Italie), 2012.
-Rétrospective Marcel Hanoun, cinéma Saint André-des-Arts, Paris (France), 2012.
-Séminaire Gérard Courant, Université Abdelmalek Essaadi, Tétouan (Maroc), 2016.
Sortie DVD : Avril 2013, éditions L'Harmattan (France).

Présentation >>>

Pendant le tournage du Journal de Joseph M (1999), Gérard Courant avait filmé les à-côtés de ce film consacré au cinéaste Joseph Morder pour ses Carnets filmés et son épisode Derrière la nuit. En particulier une journée à Resson, près de Nogent-sur-Seine (France), à une centaine de kilomètres à l'Est de Paris, dans l'antre de Marcel Hanoun lorsque Joseph Morder lui avait rendu visite.

À l'occasion de la disparition de Marcel Hanoun, Gérard Courant a voulu rendre hommage à ce compagnon de route qu'il fréquentait depuis 1975 en l'accompagnant de la chanson Avec le temps de Léo Ferré.

Critique >>>

HOMMAGE À MARCEL HANOUN

Au risque de se répéter, il faut redire ici à quel point le cinéma de Gérard Courant constituera pour les historiens du futur une mine d'or incroyable. On le constate souvent trop tard, malheureusement lorsque qu'une personnalité finit par disparaître. Il y a peu, c'est encore vers Cinématon que je me suis tourné pour rendre hommage aux regrettés Philipe Bordier (et si on rééditait ses films, soit dit en passant ?) ou Bigas Luna. C'est en 1979 que Marcel Hanoun se fait filmer pour la mythique série de Courant : il y présente un visage paisible, fixant la caméra super 8 en profitant du soleil. A la fin du portrait, il sort un appareil photo et prend quelques clichés de son « filmeur ». (...)

Au moment de sa mort, Gérard Courant a poursuivi cet hommage avec trois films : un court-métrage où défile un montage d'images en Super 8 du tournage du Journal de Joseph M pendant que s'élève la déchirante chanson de Léo Ferré Avec le temps (In mémoriam Marcel Hanoun), une espèce de diaporama où le cinéaste illustre un texte qu'il avait consacré au film La nuit claire dans la revue Cinéma en 1979 (« La nuit claire » de Marcel Hanoun par Gérard Courant) et enfin, un carnet filmé au moment des Funérailles de Marcel Hanoun au Père Lachaise à Paris. (...)

Ainsi s'achève alors un chapitre du journal poétique de Gérard Courant : ces pages qu'il a consacrées à Marcel Hanoun, cinéaste singulier et novateur dont on finira bien un jour par redécouvrir l’œuvre...

(Docteur Orlof, Blog du Docteur Orlof, 17 mai 2013)


 


gerardcourant.com © 2007 – 2017 Gérard Courant. Tous droits réservés.