image du film.JOSEPH MORDER FILME LE DÉFILÉ DU PREMIER MAI (CARNET FILMÉ : 1er mai 1997)

Année : 1997. Durée : 47'

Fiche technique :
Réalisation, concept, montage : Gérard Courant.
Image : Isabelle Fermon.
Son : Franck Cartaut.
Interprétation : Joseph Morder, Robi Morder, Nicolas Philibert, Gérard Courant.
Production : Les Amis de Cinématon, Les Archives de L’Art Cinématonique, La Fondation Gérard Courant.
Diffusion : Les Amis de Cinématon.
Tournage : 1er mai 1997 à Paris (France).
Format : Vidéo Beta.
Cadre : 4/3.
Procédé : Couleur.
Collection publique : BNF (Bibliothèque Nationale de France), Paris (France).
Sortie DVD : Éditions L’Harmattan, Paris (France), octobre 2012.

Présentation >>>

Chaque année depuis 1971, le cinéaste Joseph Morder filme le défilé du 1er mai à Paris. En cette année 1997, Gérard Courant l’a suivi au milieu des militants pour en faire à la fois un témoignage sur le cérémonial de ce rituel syndical et sur Joseph Morder, cinéaste unique et atypique, que l’on découvre à l’œuvre en train d’archiver cinématographiquement ces moments d’histoire.

Critique >>>

POUR MORDER ET COURANT, IL S'AGIT DE FAIRE DE LEUR VIE UNE OEUVRE DE CINÉMA

Cette simple expression (N.B. : "hommes préhistoriques du futur") est peut-être celle qui résume le plus parfaitement l'œuvre de Joseph Morder, pionnier du journal intime au cinéma, et, par extension, celle de son « frère d'arme » Gérard Courant; obsédés qu'ils sont par l'archivage (pour le futur?) du temps présent.

Pour ces deux cinéastes, il s'agit de faire de leur vie une œuvre de cinéma. La caméra devient un stylo au service d'un journal intime permanent. Mais cette volonté « introspective » se double également d'un désir de témoigner et d'archiver. Pour prendre un exemple, Joseph Morder filme systématiquement depuis 1971 les défilés du 1er mai à Paris. En 1997, Courant lui consacre un Carnet filmé brut de décoffrage intitulé Joseph Morder filme le défilé du 1er Mai où il se contente, caméra vidéo à la main, de suivre le cinéaste en train de filmer. Nous plongeons avec eux dans l'ambiance de cette manifestation, observant ici un slogan sur une pancarte; écoutant là le chant des manifestants ou le bruit des sonos. Nos deux compères tombent même sur le cinéaste Nicolas Philibert, lui aussi en train de filmer...

(Docteur Orlof, Le Blog du Docteur Orlof, 23 janvier 2013)

 


gerardcourant.com © 2007 – 2017 Gérard Courant. Tous droits réservés.