image du film.LUGDUNUM (JOURNAL DU FESTIVAL DOC EN COURTS 2005) (CARNET FILMÉ : 6 octobre 2005 au 8 octobre 2005)

Année : 2005. Durée : 1 H 38'

Fiche technique :
Réalisation, image, son, montage : Gérard Courant.
Production : Gérard Courant, Les Amis de Cinématon, Les Archives de l’Art Cinématonique.
Interprétation : Jacques Gerstenkorn, Gérard Courant, Valérie Mouroux, Daniel Pelligra, Armand Bahadourian, Angèle Diabang Brener, Gilles Chétanian, Élisabeth Moulinier, Mika Gianotti, Philippe Roger.
Tournage : 6 au 8 octobre 2005 à Lyon (France).
Diffusion : Les Amis de Cinématon.
Format : Vidéo Mini-DV.
Cadre : 4/3.
Procédé : Couleur.
Collection publique : BNF (Bibliothèque Nationale de France), Paris (France).

Présentation >>>

Lugdunum (Journal du festival Doc en Courts 2005) est la suite de Destination Fourvière qui était le compte-rendu de ma première journée au festival de cinéma "Doc en courts" à Lyon.

Ce deuxième opus, de ma participation au festival, est constitué de quatre parties.

Dans la première, je présente au public du cinéma CNP Terreaux, une sélection de mes séries cinématographiques de portraits filmés (Cinématon, Portrait de groupe, Lire, etc).

Dans la seconde, on y découvre une longue délibération du jury du festival, dont je fais partie avec Valérie Mouroux et Daniel Pelligra. Un événement imprévu, qui est une discussion téléphonique entre Jacques Gerstenkorn, le délégué général du festival et une cinéaste primée, Angèle Diabang Brener (dont on entend pas bien sûr, les paroles), sur le point de quitter Lyon pour rejoindre un autre festival, apporte un supplément d’émotion à cette séquence.

La troisième partie est une lente déambulation dans les 1000m2 des sous-sols de l’épicerie Bahadourian dans le quartier de la Guillotière.

Enfin, la dernière partie est la remise des prix du festival.

(Gérard Courant)

Critique >>>

UN LONG TRAVELLING

Coïncidence : au moment où je corrige les épreuves, Gérard Courant, l’auteur des célèbres Cinématons, est à Lyon pour présider le jury du festival « Docs en courts ». Il y prépare un très long film (plus de onze heures !) sur les quelques mille cinq cent rues, places et squares de la ville. Je lui offre en ce samedi de Ramadhan, un parcours sur mesure qui nous emmène au magasin dont le patron, spontanément, nous invite à une visite guidée de sous-sol. Gérard ne résiste pas à l’envie d’un long travelling, accrochant au passage les plaques invisibles pour l’homme de la rue : Villeroy, Moncey, Marignan. Je n’aurai aucun scrupule à lui emprunter son plan-séquence, le cas échéant…

(Dominique Pelligra, Quai du soleil : Lyon, port d’attaches, 2005)



TRÈS LUMIÈRISTE

J'aime cette idée de fragment, ta façon d'interrompre le flux ; c'est très lumièriste. Le temps est lambeau de mémoire.

(Philippe Roger, 7 novembre 2009).

 


gerardcourant.com © 2007 – 2017 Gérard Courant. Tous droits réservés.