image du film.LE TEMPS ET LES RÊVES (CARNET FILMÉ : 9 janvier 2008 au 14 janvier 2008) (6ème partie de la DÉCALOGIE DE LA NUIT)

Année : 2008. Durée : 1 h 11'

Fiche technique :
Réalisation, image, son, montage : Gérard Courant.
Production : Gérard Courant, Les Amis de Cinématon, Les Archives de l’Art Cinématonique.
Chansons : Élisa Point.
Musique : Élisa Point.
Interprétation : Dominique Laudijois, Pierre Laudijois, la chienne Érika.
Tournage : 9 au 14 janvier 2008 à Nantes, Olonne-sur-mer, Les Sables d’Olonne, Croix-de-Vie, Saint Gilles-Croix-de-Vie, Bretignolles-sur-mer.
Distribution : Les Amis de Cinématon.
Format de tournage : Téléphone portable Nokia.
Cadre : 4/3.
Procédé : Couleur.
Collections publiques :
BNF (Bibliothèque Nationale de France), Paris (France).
Cinémathèque de Bourgogne-Jean Douchet, Dijon (France).
Première projection publique : Maison de l'étudiant, Dijon (France), 2011.

Présentation >>>

Le Temps et les rêves est un voyage, à l’invitation de mes amis Pierre et Dominique Laudijois dans les régions de Nantes et des Sables d’Olonnes.

Le film est la 6ème partie de la Décalogie de la nuit. Ces 10 parties ont toutes été filmées avec un téléphone portable, ont été transformées en images inversées - en négatif - et sont constituées d'une bande sonore faite de chansons et de musiques d'Élisa Point. De plus, chaque épisode existe en deux versions différentes : dans la première, le film a été tourné à la vitesse normale et, dans la seconde, la bande image a été entièrement décomposée.

(Gérard Courant)

Travelling through kms of concrete and urbanisation before reaching the ocean.

(G. C.)

Critique >>>

VOILÀ POURQUOI COURANT FILME

Dans Le Temps et les rêves, Courant constate qu’il faut parcourir des kilomètres de béton avant de retrouver le centre d’une ville côtière ou l’air de la mer. Et le drame, et c’est un nouveau constat, c’est qu’au centre d’une ville et sur les plages, il y a encore du béton. Celui de Nouvel (l’insignifiant Palais de justice) et celui du maire des Sables d’Olonne.

Les spectateurs, eux, font un autre constat. Cela coûte moins cher à Courant de filmer avec un portable que d’acheter des châssis, des toiles, des brosses et des couleurs. Voilà pourquoi Courant filme et voilà pourquoi Courant est grand.

(Alain Paucard, 5/IX/2008)

 


gerardcourant.com © 2007 – 2017 Gérard Courant. Tous droits réservés.