image du film.DU CÔTÉ DE LA CÔTE D'OR (CARNET FILMÉ : 6 février 2021 – 11 février 2021)

Année : 2021. Durée : 1 H 34'

Fiche technique :
Réalisation, concept, image, son, montage : Gérard Courant.
Production : La Fondation Gérard Courant, Les Amis de Cinématon, Les Archives de l’Art Cinématonique.
Interprétation : Yvette Courant.
Tournage : 6 au 11 février 2021 à Dijon (France), Veuvey-sur-Ouche (France), Pont-d'Ouche (France), Sombernon (France), Messigny-et-Vantoux (France).
Diffusion : Les Amis de Cinématon.
Format de tournage : Vidéo HD.
Caméra : Canon G9X + Eagle 4K.
Cadre : 16/9.
Procédé : Couleur.
Collection publique : BnF (Bibliothèque nationale de France), Paris.
Langue : Française.
Dédicace : Le film est dédié à Charles-André-Rémy Arnoult.
Année : 2020.
Durée : 1 heure 34 minutes.

Présentation >>>

Du côté de la Côte d'Or est un épisode des Carnets filmés de Gérard Courant réalisé du 6 au 11 février 2021 dans le département de la Côte d'Or.

Les principales séquences de Du côté de la Côte d'Or :

-La vue sur Talant, Dijon et les bords de l'Ouche de la résidence la Roseraie du boulevard du Faubourg Raines à Dijon.

-Le siège de l'ancienne Cinémathèque de Bourgogne Jean Douchet rue Parmentier à Dijon.

-La gare de Dijon-Porte-Neuve à Dijon.

-Le chantier du quartier de la Cité internationale de la gastronomie et du vin à Dijon.

-Les rues Berbisey et Victor Dumay et la place des Cordeliers à Dijon.

-Les gares de Veuvey-sur-Ouche et Pont-d'Ouche de l'ancienne ligne de chemin de fer Épinac-les-Mines à Dijon.

-La traversée de Sombernon à pied.

-La vue sur Talant, Dijon et les bords de l'Ouche de la résidence de la Roseraie à Dijon filmée à 180° avec une caméra Eagle 4K.

-Yvette Courant dans son EPHAD de Messigny-et-Vantoux.

-Le canal de Bourgogne à Dijon.

Critique >>>

LES IMAGES DU PASSÉ HEUREUX

Quel joli nom, la Côte d’or. Rien n’est vraiment doré ni rose, à la Roseraie.

Du balcon de la résidence, on voit le parking, des arbres, des branches… le désert avec des arbres.

De nouveau la Cinémathèque de Bourgogne. Un lieu où les passants passent mais n’entrent plus désormais.

Une gare abandonnée, des lieux abandonnés, des chantiers qu’on dirait abandonnés, des graffitis sur les murs… Les lieux sont morts, vidés de leur vie, la bande son se désole.

Enfin une avenue bordée d’arbres, une trouée de ciel bleu, on va quelque part… Et c’est toujours le désert. Même derrière les grilles.

Et puis… il filme sa maman. Elle dit « c’est la dernière fois que tu me prends en photo ». Elle parle du cabanon au fond du jardin. Dans ses yeux, les images du passé heureux.

Le long du canal de Bourgogne, il y a des canards sur la promenade.

(Noëlle Roth, 26 février 2021)

 


gerardcourant.com © 2007 – 2021 Gérard Courant. Tous droits réservés.