image du film.LA FEMME QUI PLEURE DANS LES NUAGES

Année : 2019. Durée : 1 H 05'

Fiche technique :
Réalisation, image, son, montage : Gérard Courant.
Musique : Johann Sebastian Bach.
Chansons : Asha Bhosle, Yma Sumac.
Interprétation : Élisabeth Moncoutié, Layal El Khoury, Francine Dubois, Neha Sharani, Sanae Chouika, Georgina Purrakal, Sarah Tanner, Magdalena Valverde, Kay Simpson.
Production : La Fondation Gérard Courant, Les Amis de Cinématon, Les Archives de l’Art Cinématonique.
Diffusion : Les Amis de Cinématon.
Tournage : 13 juillet 1980 aux Angles (France), août 2000 à Prads-Haute-Bléone (France) et Estoublon (France), 14 au 20 avril 2011, 7 au 16 décembre 2011, 10 au 16 avril 2012, 7 au 18 décembre 2012 à Dubaï (Émirats Arabes Unis).
Formats de tournage : Cinéma Super 8 et vidéo Mini-DV.
Caméra : Sony.
Cadre : 4/3.
Procédé : Couleur.
Première diffusion publique : Site YouTube, 23 mars 2019.
Dédicace : Le film est dédié à Alexandre Mathis.

Présentation >>>

Français

Placé sous les hospices du philosophe Gaston Bachelard dont la maxime, « L’être humain a le destin de l’eau qui coule », est cité en exergue du film, La Femme qui pleure dans les nuages est un ciné-poème de Gérard Courant à la gloire de neuf femmes englouties dans des torrents alpins et pyrénéens.

English

Placed under the auspices of the philosopher Gaston Bachelard whose maxim “The human being has the fate of flowing water”, is quoted in the epistle of the film, La Femme qui pleure dans les nuages is a film-poem by Gerard Courant to the glory of nine women engulfed in Alpine and Pyrenean torrents.

Critique >>>

SUPERBE

Superbe.

(Alexandre Mathis, Facebook, 25 mars 2019

 


gerardcourant.com © 2007 – 2019 Gérard Courant. Tous droits réservés.